Par Gourmandise, le carnet Jours Heureux

Ces accidents culinaires devenus célèbres

publié le 22.02.17
confiserie

On dit souvent que la pâtisserie ne laisse aucune place au hasard. Force est toutefois de constater que certaines gourmandises n’auraient jamais dû exister.

Saviez-vous par exemple que les très célèbres Bêtises de Cambrai, la Tarte Tatin, le Carambar et encore le Nutella sont tous nés d’un loupé en cuisine ? Des imperfections qui riment avec succès et dont on vous raconte l’histoire ici :

 

La Tarte Tatin 

Apple Tarte Tatin with Cinnamon

Cette célèbre pâtisserie est née dans un petit hôtel restaurant de Sologne en 1898. Les sœurs Tatin qui y officiaient à l’époque voulurent y faire une tarte aux pommes à la hâte et oublièrent la pâte. Cette dernière fût alors déposée sur les pommes directement. La tarte Tatin était créée ! Un dessert renversé né du hasard.

 

Les Bêtises de Cambrai
bêtises2

Cette fameuse confiserie qui existe aujourd’hui en plusieurs parfums, doit son origine à un arôme de menthe imprévu. C’est en 1830 qu’un apprenti aurait fait tomber de la menthe dans la préparation des berlingots. Voulant le cacher à ses employeurs, il tira sur la pâte encore et encore jusqu’à ce qu’elle blanchisse. Les mêmes berlingots ont donc été vendus aux clients qui, surpris de cet inhabituel goût de menthe, en réclamèrent d’autant plus. L’apprenti fût félicité et contraint de révéler sa recette qui, même si issue d’une maladresse, n’en restait pas moins délicieuse.

 Retrouvez-ici les bêtises de Cambrai Jours Heureux 

 

Le Nutella 

hazelnut spread over white background

C’est en 1946 que le Pâtissier Pietro Ferrero fût contraint de remplacer une partie du cacao, nécessaire à la réalisation de sa ganache, par des noisettes broyées (dont sa région regorge). Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Il faut attendre quelques années pour que cette ganache fonde sous la chaleur d’un été caniculaire et donne des idées à Michèle Ferrero. Une crème de chocolat aux noisettes fût alors commercialisée sous le nom de Supercrema puis de Nutella en 1964.

 

Le Carambar

caramel

 

Appelée à l’origine Caram’bar, cette gourmandise nous vient de Marcq-en-Barœul dans la métropole Lilloise. Au sein d’une usine de Confiserie, il fût décidé de mélanger le surplus de cacao avec du caramel. La machine a caramel, ayant surchauffé, aurait donné des bonbons allongés en forme de bâtonnets et non de carrés.

En 1972, le bonbon qui remporte un franc succès devient Super Caram’bar puis perd son apostrophe et devient Carambar en 1984.

 

 

à lire également

Verrine Fondante de Courgettes et crumble salé

Pour 8 personnes Préparation : 5 mn 150g de farine 150g de parmesan 100g de beurre 1

Charlotte aux Biscuits Roses et fruits rouges

Pour 6 personnes : Préparation : 25 mn - Cuisson 5 mn -

Commentaires

Laissez un commentaire

  1. aMUsant et educatif ces rates culinaires, j’aime beaucoup vous lire…merci

Pour votre santé, mangez, bougez !